Signaler une suspicion de maltraitance envers un enfant : que faire ?


 

10/2019
 

Vous avez connaissance d’un cas de maltraitance dans votre entourage ou vous suspectez un cas de maltraitance auprès d’un enfant.

Plusieurs cas de figure sont possibles :
– Si la personne estime que la personne est en danger immédiat, « si elle est inquiète pour son intégrité », il faut appeler les forces de l’ordre au 17.
– S’il s’agit de suspicions, il est possible de contacter le 119, Service National d’Accueil Téléphonique de l’Enfance en Danger, la plateforme d’appels pour l’enfance en danger. Elle est ouverte 24 /24 et sept jours sur sept. Les appels sont gratuits et la confidentialité est garantie. 50 écoutants professionnels de l’enfance se relaient pour répondre aux appels.
Votre parole vous engage : vous n’avez pas à rassembler de preuves matérielles avant d’appeler, mais votre témoignage doit être sincère, factuel et motivé uniquement par le bien de l’enfant.
 
L’Enfant Bleu a aussi lancé son propre site d’alerte, AlerterPourSauver.org , qui fonctionne du lundi au vendredi : « L’objectif est d’aider une personne à faire un signalement, de l’accompagner dans sa démarche. C’est parfois plus simple que d’appeler le commissariat ».

Enfin, plusieurs associations aimeraient que le gouvernement lance une grande campagne de communication pour lutter contre la maltraitance des enfants. En 2017, un sondage commandé par L’Enfant Bleu avait mis en avant que 60 % des personnes soupçonnant des violences dans leur entourage, n’agissaient pas « faute d’informations utiles sur la conduite à tenir ».

Alors n’attendez pas ! Il ne s’agit pas de dénoncer, mais de ne pas prendre le risque de laisser un enfant dans l’enfer de la maltraitance. Il faut absolument alerter. 

 
 
 

Accueil >> Toutes les actualités